Archives de catégorie : Non classé

Mercredi 31 juillet : Klakegg – Geiranger – Hellesylt – Stranda

Ce sont les enfants qui se sont couchés tôt qui nous réveillent. Christophe dans sa cabine du haut a mal dormi, trop à l’étroit et trop chaud, et il ne trouve rien de mieux que d’aller essayer le lit de Lucie sous son oeil amusé ! Nous quittons vers 9h30 le gite. Il ne pleut pas mais ce n’est pas encore grand soleil. Christophe sur le chemin prend en photo la jolie ferme voisine pour la montrer à ses beaux frères auvergnats.

20130805-235149.jpg

Nous refaisons une partie de la route de l’avant-veille en sens inverse afin de remonter vers la montage. En chemin, à Stryn, Lucie a trouvé un joli tracteur :

20130805-235204.jpg

Plus loin, près d’un lac, deux grand rapaces s’envolent au dessus de nos têtes, ce sont surement deux aigles, rapaces assez présents sur la vallée.
Avant d’arriver à Geiranger nous passons par le sommet Dalsnibba à 1500 mètres d’altitude. Il y fait un froid de canard : 6°C, avec du vent et quelques goutes ! La vue sur le Geirangerfjord y est superbe :

20130805-235446.jpg

20130805-235440.jpg

20130805-235503.jpg

20130805-235510.jpg

20130805-235520.jpg

Nous descendons vers Geiranger, mais nous ne faisons pas escale sur le point de vue du dessus qui vient de se faire envahir par un nuage très épais. Nous trouvons un restaurant où nous mangeons très bien. Un paquebot est amarré et décharge ses passagers :

20130805-235647.jpg

Nous prenons ensuite la Route des Aigles pour avoir une vue haute sur la ville et le Geirangerfjord. On y aperçoit de grands paquebots et le ferry minuscule en comparaison que nous allons prendre ensuite pour gagner la ville de Hellesylt. La corne de brume d’un des paquebots retentis et nous le voyons quitter le port.

20130805-235834.jpg

20130805-235840.jpg

20130805-235846.jpg

Nous redescendons ensuite de cette route, pour retourner sur le dernier point de vue qui n’est plus dans les nuages.

20130805-235935.jpg

Nous avons encore le temps de rejoindre l’embarquement du ferry une demi-heure avant son départ. J’en profite pour faire les boutiques, trouver quelques cartes pour envoyer à nos amis et nos familles ainsi qu’un magnifique Troll en peluche pour notre Lulu. Nous embarquons à 17h. Nous passons à coté de la cascade des sept soeurs, ainsi que de nombreuses autres cascades.

20130806-000037.jpg

Perdus dans la rocaille nous apercevons de jolies petites fermes, qui sont dorénavant abandonnées. Les enfants sont contents de se défouler durant la traversée qui dure 1h. Lucie s’amuse beaucoup avec son nouveau copain le troll.

20130806-000046.jpg

20130806-000052.jpg

Arrivés à Hellesylt, nous retrouvons amarré le gros paquebot que nous avons vu quitter Geiranger :

20130806-000245.jpg

Nous débarquons et prenons la route pour notre prochaine escale Stranda. Notre gite est à 7 km de là, perdu dans la montagne au pied des pistes de ski, avec de l’herbe sur le toit et des crottes de moutons tout autour, et il pleut dehors. Il est minuscule et pas très propre, la vaisselle le frigo sont sales. Des fils électriques sortent de partout, l’éclairage date du début du siècle on dirait. De toute évidence, les normes électriques sont moins contraignantes en Norvège qu’en France car ce n’est pas la première fois que nous constatons cela. Nous sommes déçus et fatigués, nous nous couchons en attendant que le lendemain arrive rapidement.

20130806-000251.jpg

Mardi 30 juillet : Måløy

Ce matin, catastrophe, notre réserve de Nutella est épuisée. Cet aliment de base étant absolument introuvable en Norvège, nous nous rabattons sur son équivalent norvégien, le Nugatti, décliné sous différentes formes (il existe près d’une dizaine de variantes). C’est évidemment moins bon, car trop sucré. La recette de l’original est toujours inégalée.

20130805-224749.jpg

La nuit a été difficile pour Fatiha et Laurent, car le petit Lony a très mal aux dents, par conséquent ils préfèrent rester au gite pour se reposer la journée. Nous partons donc seuls pour Måløy. Nous avons deux heures de route aller et deux heures de route retour. Des petits nuages se sont perdus dans la vallée et le ciel est assez chargé.

20130805-224759.jpg

Nous longeons le fjord et arrivons à Måløy, la route est moins belle que les jours précédents. La ville de Måløy est sur une ile où nous accédons par un grand pont. Il n’y a rien à voir à Måløy. Nous trouvons un endroit pour pique-niquer sur le chemin du village de pêcheur et du phare.

20130805-225146.jpg

20130805-225154.jpg

La pluie nous surprend en fin de repas. Le ciel est très chargé. Nous continuons vers le village, et nous abandonnons ensuite, car il n’y a pas grand chose à voir.

20130805-225241.jpg

Christophe fait tout le chemin de retour sous la pluie. De retour au hytte nous retrouvons la famille Hunel qui n’a pas bougé de la journée.

20130805-225247.jpg

Après le goûter de Lucie il y a enfin une éclaircie, nous en profitons pour sortir un peu avec la poussette et aller vers l’aire de jeux voisine. Il y a une balançoire :

20130805-225405.jpg

20130805-225418.jpg

20130805-225425.jpg

Il y a également un toboggan, un tape-cul et un bac à sable. Dans celui-ci il y a deux grues en métal pour les enfants, avec deux manettes permettent d’actionner la pelle et de jouer avec le sable. Plutôt ingénieux, mais pas trop au goût de Lucie :

20130805-225411.jpg

Des pleurs accompagnent notre retour, Lucie ne veux plus arrêter de jouer. Nous nous couchons tôt car une grosse journée nous attend le lendemain.

Lundi 29 juillet : Lom – Briksdal – Klakegg

Nous nous levons très tôt pour aller visiter l’église qui est ouverte de 8h à 9h et ensuite de 10h à 19h. Mais nous n’avons pas de chance car personne ne vient ouvrir ce matin.

20130803-224928.jpg

Nous retournons à l’hôtel et prenons le petit déjeuner dans la salle en bas du restaurant. Il y a plusieurs salles séparées par des séries de 5 ou 6 marches d’escalier, et nous avons la surprise de découvrir que Lucie sait maintenant les franchir sans aucune crainte et souci. Nous sommes donc bon pour devoir mettre une barrière au bas de l’escalier dans notre maison noiséenne. Entre deux salles se trouvent un pallier avec un piano. Lowen assis sur le tabouret, Lucie debout à ses côtés, nos deux petits monstres donnent un récital matinal plus ou moins au gout de tout les convives du petit-déjeuner.

Nous prenons ensuite la route pour aller voir le glacier Briksdal. La route est assez touristique, avec jusqu’à 4 cars pour aller voir une chute d’eau :

20130803-224941.jpg

Quelques jolis reflets sur le Nordfjord :

20130803-225222.jpg

20130803-225230.jpg

Nous déjeunons le midi dans une aire à moitié privée au-dessus d’un restaurant. La vue sur le lac est superbe et nous sommes tranquilles par rapport à l’aire d’avant bien aménagée mais aussi avec 4 ou 5 cars de touristes faisant la photo d’un glacier :

20130803-225439.jpg

La route qui monte vers le glacier longe un joli lac :

20130803-225457.jpg

Nous arrivons sur le parking du Briksdal où nous louons une petite voiturette nommée troll pour faire tout le début du parcours de la montée :

20130803-230455.jpg

Il pleuvote légèrement, nous passons tout près d’une superbe cascade. Il nous reste ensuite un bon 500 mètres à pied pour accéder au pied du glacier.

20130803-230517.jpg

Le glacier a augmenté jusqu’en 1990, mais il recule depuis cette date à cause du réchauffement des étés :

20130803-230509.jpg

Nous accédons à un sublime paysage : un beau lac où se jette le magnifique glacier bleuté, avec en prime un rayon de soleil.

20130803-230948.jpg

20130803-230956.jpg

20130803-231003.jpg

20130803-231009.jpg

Vue vers la vallée :

20130803-231024.jpg

Nous avons peu de temps, mais la pluie s’annonce aussi. Nous retournons au parking pour reprendre la voiturette, mais Christophe décide de descendre à pied pour faire des photos.

20130803-231346.jpg

20130803-231355.jpg

Nous nous retrouvons à la cafétéria à coté du parking où Fatiha et moi avons essayé la pâtisserie norvégienne. Nous ne sommes pas vraiment fans, gâteau à la noisette pour Fatiha et gâteau à la carotte pour moi. Christophe préfère prendre une glace. Nous repartons ensuite à notre hytte à 12 km à vol d’oiseau mais 82 km par la route ! Et dire qu’un petit tunnel sous la montagne comme ils savent si bien le faire pourrait résoudre le problème…

20130803-231946.jpg

La hytte est une petite maison de bois avec herbe sur le toit. Mais elle est blanche (et non le bordeaux traditionnel) et les chambres sont assez petite. Le confort est moyen, c’est dommage car nous nous y posons pour deux nuits. Nous avions eu beaucoup de mal à trouver un logement dans ce coin là.